La rue la plus littéraire et artistique de Hangzhou! Moitié les périodes difficiles, moitié les jours romantiques...

Les fenêtres donnant sur le lac de l’Ouest, les portes ouvrant sur la Colline Gu,

Ici,

Vous pouvez rêver de l’eau du lac de l’Ouest

......

 

D’une longueur de moins de 3 km, cette rue possède déjà les trois scènes parmi les dix scènes du lac de l’Ouest- la neige persistante sur le Pont Brisé, l’aube printanière sur la digue Su, le lotus froissé de brise au Jardin Quyuan... D’une largeur de 15 m, cette rue enferme les eaux et les montagnes qui semblent intangibles et une histoire riche, d’un côté, les petites vagues sur le lac de l’Ouest reflètent les rayons de soleil, les brumes qui enveloppent la Colline Gu; de l’autre côté, la Tombe de Su Xiaoxiao, le Temple du général Yue Fei et les vielles villas qui forment un musée des architectures d’un style de la période républicaine de la Chine.

 

C’est l’une des rares boulevards de platanes de Hangzhou conservée jusqu’aujourd’hui, les quatres saisons lui donnent des charmes uniques. « Les fenêtres donnant sur le lac de l’Ouest, les portes ouvrant sur la Colline Gu »-le rêve de vivre comme ça ne peut être réalisé que sur cette rue. C’est la raison pour laquelle qu’autant d’hommes influents, de lettrés et de raffinés se précipitent d’acheter les appartements dans la rue Bei Shan, Jiang Jingguo, Zhang Jingjiang, l’homme des journaux d’une génération- Shi Liangcai, Shen Qiushui, le peintre Huang Binhong... Derrière chaque maison, il y a une histoire longue à raconter. 

 

Maintenant, nous vous emmènent sur cette rue cachée dans la partie nord du lac de l’Ouest, moitié les paysages, moitiés les charms de la Chine républicaine, une expérience différente des quartiers commerciaux, paisible et confortable...

 

 « Les chants des oiseaux et les sons de la source connaissent la vie, les lumières se reflètent sur l’eau, les feuilles verdoyantes grimpent les balcons. »

 

La Villa Qiu shui

 

C’est un bâtiment de 2 étages, composé de 3 pièces, l’avant-toit relevé avec les fenêtre en bois sculptées, d’une charme antique. En sortant la villa, vous voyez un petit jardin avec les sentiers cachés dans les arbres, l’eau limpide dans un étang, les rocailles près du corridor tortueux, les fleurs rares et exotiques en plein épanouissement à côté de la pierre de Tai Hu.


On dit que Qiu Shui était une fille entretenue à Shanghai à la fin de la dynastie des Qing, elle sait jouer des instruments et composer les chansons, en tant qu’une amie intime à Shi Liangcai, elle devient plus tard son épouse secondaire et partage avec lui sa fortune. C’est grâce à elle que Shi Liangcai puissent acheter le Journal Shen et le Journal Xinwen qui lui rendent l’homme des journaux de Shanghai.

 

Par la suite, Shi Liangcai épouse encore sa troisième épouse, il croit avoir trompé les attentes de Qiu Shui et construit ainsi une villa près du lac de l’Ouest pour elle, il écrit de sa propre main les quatres caractères chinoises : « 秋水山庄 ».

 

A travers des centaines d’années, il y a de l’histoires, du paysages et de la qualité

 

Restaurant Xinxin

 

Le Restaurant Xinxin date de 1913. Pendant la période du Mouvement pour une Nouvelle Culture qui conçoit une société nouvelle et une mode nouvelle. Cela signifie que le restaurant va rester nouvelle pour toujours, rester propre tous les jours, pour répondre aux attentes des clients les plus belles.

 

Aujourd’hui, le Restaurant Xinxin est composé par le Bâtiment est (Villa He), le Bâtiment ouest (Pavillon des herbes et des nuages), le Bâtiment au milieu, la Villa Qiushui et le Bâtiment nord, etc. Toutes les architectures là-bas ont une histoire derrière, quand ils forment un restaurant tous ensemble, la charme est incomparable. 

 

Si vous voulez admirer la beauté de l’Hôtel Xinxin de près, vous pouvez monter les marches de pierre et redescendre en prenant les photos. En entrant dans la salle principale de l’Hôtel Xinxin, il y a un comptoir café qui s’appelle Moqi à droite, prenez un verre de latté, vous assoyant dans une place près de la fenêtre, en levant la tête, le paysage du lac de l’Ouest ouvre sous vos yeux.

 

Une porte, un mur, tout oridinaire mais ils vous invitent tous à voyager dans le temps et dans l’espace, c’est la magie de la rue Bei Shan.

 

Aujourd’hui, il y a encore la rue Bei Shan, il y a encore la villa paisible de Zhang Jingjiang lors de l’Exposition de lac de l’Ouest à cette épouqe, il y a encore des architectures qui nous montrent les influences venues de l’Occident, tout cela attendent les gens qui viennent faire une promenade au bord du lac, pour faire encore une fois « le rêve de Taoan » et partir « à la recherche du lac de l’Ouest dans un rêve ».